Appartement en ville - location meublée, d'affaires ou de tourisme, courts - moyens séjours au coeur d'Amiens - Le Thil chambres d'hôtes
AMIENS - Côté Ville - La Cathédrale



La Cathédrale d'Amiens est inscrite au patrimoine mondiale de l'UNESCO depuis 1981.
Avec ses 145m de longueur, une hauteur de flèche de 112m et sous voute de 42,30 m, un volume intérieur de 200000m3, c'est un des plus hauts et des plus vastes édifice jamais élevés. Elle est la plus vaste église de France, avec une statuaire remarquable (Beau Dieu).




Le pavement et le labyrinthe

Il comporte toute une série de dessins différents répartis entre les différents secteurs de l'édifice. Ce dallage restauré au XIXe siècle, a été conçu et dessiné au XIIIe siècle. Parmi la variété des motifs dessinés on trouve, entre autres, le motif de la svastika ou croix gammée.

La pièce maîtresse de ce dallage est un labyrinthe octogonal situé au niveau de la cinquième travée de la nef. Il est long de 234 mètres. Au Moyen Âge, certains pèlerins venus vénérer les reliques de saint Jean-Baptiste, dont le crâne avait été ramené en 1206 par le chanoine Wallon de Sarton, le parcouraient à genoux, à la manière d'un Chemin de Croix. Ils devaient pour cela suivre la ligne noire. C'était une épreuve que devaient subir ceux qui désiraient se sanctifier, ou gagner quelques indulgences ou encore expier des péchés graves qu'ils avaient commis.

Il existe aussi des labyrinthes dans d'autres cathédrales et églises françaises, telles les cathédrales de Bayeux et de Chartres, ainsi qu'à la basilique de Saint-Quentin. Il y en eut un également à Notre-Dame de Reims, mais il fut détruit au XVIIIe siècle.

La pierre centrale du labyrinthe est fort intéressante puisqu'on y trouve un texte résumant la fondation de la cathédrale, inscrit sur une bande de cuivre. Au centre de cette pièce, une croix orientée sur les points cardinaux est entourée de 4 personnages : les trois architectes de la cathédrale (Robert de Luzarches, Thomas et Renaud de Cormont) et l'évêque Évrard de Fouilloy. Cette pierre est datée de 1288, date retenue pour la fin de l'édification de la cathédrale.

La pierre qui se trouve actuellement dans la nef est une copie de l'originale, laquelle a été transférée au musée de Picardie.
- - - - - ...source

La cathédrale en couleurs ... Une polychromie encore plus éclatante

A l'époque de leur construction, les figures humaines qui ornent les porches de la cathédrale étaient peintes de couleurs vives: du bleu, du rouge, du blanc, du vert, du noir et même du doré ? Ces nombreuses traces de polychromie, d'une ampleur insoupçonnée, ont été découvertes lors de la récente restauration des portails.

Grâce aux technologies modernes, à la nuit tombée, la cathédrale la plus vaste du monde revêt à nouveau les couleurs que lui avaient donné les bâtisseurs à l'époque médiévale. Xavier Bailly, Directeur du Patrimoine à Amiens ne cache pas sa fierté de Picard de voir la cathédrale revêtir son habit d’époque…

"L'aventure a commencé en 1992. Lors du nettoyage au laser, nous avons eu une révélation incroyable et inédite : les pierres de la cathédrale laissaient apparaître d'importants vestiges de polychromie. La couleur, chère à nos ancêtres et oubliée pendant des siècles, réapparaissait sous nos yeux. L'idée est donc venue de remettre de la couleur là où il y en avait eu pour montrer au public ce qu'étaient ces portails gothiques au Moyen-Age. Nous voyons la cathédrale avec les yeux de nos ancêtres, six ou sept siècles en arrière. Les Amiénois et les Picards peuvent à nouveau s'approprier ce monument que tous admirent. En outre, la ville est devenue le lieu incontournable de la recherche dans le domaine de la polychromie gothique, le monde entier nous regarde. La cathédrale porte haut nos couleurs".

Remanier la bande originale du spectacle de la cathédrale revient pour Skertzò à penser un nouveau spectacle pour Amiens Métropole, pour réinterroger et réinventer l’admiration que pèlerins et profanes éprouvaient face à ce chef d’œuvre de l’art gothique, magnifié par la couleur, et où le Beau Dieu siège au centre d’un programme iconographique inégalé.

Ce message culturel rappelle, pour les Amiénois, les Picards et les touristes, la vocation des ensembles sculptés et le sens de la polychromie.

Pour ces publics, le propos enrichit la contemplation de la façade occidentale de Notre-Dame d’Amiens et la lecture méditative de ses portails, il réaffirme et révèle le contexte de la construction de la cathédrale et les clés d’une aventure en mouvement depuis près de 800 ans. En livrant ces quelques clés de lecture du grand œuvre, il convoque le mode de la narration, de l’évocation et de la citation en combinant commentaire descriptif et pièces musicales afin d’évoquer le temps où les portails étaient peints de couleurs vives et éclairés la nuit par des lampes à huile. Un rendez-vous quotidien avec le merveilleux.

- Amiens: la cathédrale en couleurs


à découvrir...


Les stalles de Notre-Dame d'Amiens

Réalisées en bois blond de chêne, les stalles de Notre-Dame d'Amiens représentent le plus grand chef-d'œuvre d'ébénisterie jamais réalisé sur terre (avec celles de la cathédrale de Tolède), et jamais égalé depuis. De style flamboyant, elles ont été conçues par les maîtres huchiers Arnould Boulin, Antoine Avernier et Alexandre Huet.

Elles mettent en scène plus de 4000 personnages et elles furent exécutées en 11 ans, de 1508 à 1519. Elles étaient au nombre de 120 à l'origine, elles sont 110 aujourd'hui, dont 62 hautes et 48 basses. Les deux stalles maîtresses étaient réservées au roi et au doyen du chapitre. Ces dernières sont uniques en leur genre, car surmontées d'une énorme dentelle de bois qui s'élève à pas moins de treize mètres cinquante du sol. Sur la stalle réservée au roi, se sont assis notamment Louis XII, François Ier, Henri IV, puis aussi Napoléon Ier et le président de Gaulle.

Techniquement la perfection de ces stalles est telle que l'œil ne peut pour ainsi dire y déceler la moindre trace d'assemblage. Il n'y a ici ni clous, ni vis, ni chevilles ; rien que des tenons et des mortaises.
- - - - - ...source



Meublé d'affaires et de tourisme - Appart'enville - Les rives d'Ambiani - rue de Verdun - 80000 Amiens ...Le plan
Chambres d'hôtes - Le Thil - dans le village de Saint-Fuscien - 3km sud Amiens